Qu'est ce que vivre en société ?

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher
Cette page est rédigée de manière trop personnelle
N'oubliez pas que ce Wiki est un espace de rédaction collaborative
Essayez de rédiger comme si vous étiez un collectif

But informel de ce texte[modifier]

Expliquer les buts les apports et les implications de la vie en société.
Les buts de la vie en société : satisfaire les besoins des individus.
Les apports : en gros c'est la force de travail collective fournie par chaque individu.
Et les implications : c'est la gestion de cette société.
L'avantage d'une vision aussi fondamentale, c'est qu'elle permet de mieux juger notre système actuel et la crise qu'il rencontre en ce moment.

Remarques :
    la vie en société n'est pas motivée que par des buts :
    - d'une part, il existe aussi des réalités ou des contraintes qui empêchent de s'écarter de cette vie en société ( changement de l'environnement opéré par les sociétés et pressions exercées par elles sur le libre arbitre des individus isolés qui ne peuvent s'extraire de cet environnement ... )
    - d'autre part, le rapport à autrui étant constitutif de ce qui fait l'humanité, le besoin de vivre en société ne saurait être résumé par les seuls buts que nous saurions identifier. ( On ne peut être "juge et partie" concernant l'estimation de notre propre nature. )
    Les apports de la vie en société dépassent alors la seule force de travail ( incluant en autres, des considérations affectives, d'équilibre psychique, des échanges humains, des dynamiques de créativité, etc ...).
    Les implications de la vie en société dépassent en ce sens l'idée d'une gestion de cette société : même en parlant d'auto-gestion, il faudrait aussi aborder les implications - éthiques, - de recheche d'accroissement de conscience , - de nécessaire humilité individuelle et collective ...

But formalisé de ce texte[modifier]

Texte[modifier]

Ce Wiki cherche à créer un système politique pour une meilleure société, avec plus d'égalité. Avant de parler d'assemblée nationale, ou encore de démocratie, il est important de commencer par le plus fondamental, c'est-à-dire la définition d'une société[remarque 1] en elle-même.

Comment définit-on une société:

Une société, c'est avant tout un certain groupe de personnes qui va se réunir pour permettre à chaque individu de pouvoir vivre plus facilement.

Chaque individu possède une certaine force de travail (on pourrait peut-être parler de force de production individuelle), certains besoins primordiaux comme se nourrir, se loger, se sentir en sécurité. Et certains désirs dont il pourrait se passer, mais qui améliorent sa vie (les loisirs par exemple).

Si chaque personne ne devait compter que sur elle-même, les conditions de vie seraient très limitées. Le fait de partager les tâches dans le groupe en spécialisant la force de production de chaque individu à une tâche spécifique, permet d'améliorer la satisfaction des besoins de l'ensemble du groupe.

On peut considérer que le but d'une société est donc en premier lieu de satisfaire les besoins de chacun.

Tous les besoins ne peuvent tous être satisfaits, mais dans une société égalitaire, le but va donc être de satisfaire équitablement les besoins de chaque personne.

Pour cela, un certain nombre de tâches doivent être effectuées, qu'il faudra répartir entre les membres du groupe.

Il est très important de toujours considérer ces deux objets:

  • Les besoins des membres de la société,
  • Leur force de production. En se souvenant toujours que le rôle du second est de satisfaire le premier, on évite ainsi de gâcher toute la force de travail de la société dans des activités inutiles qui desservent la communauté.

Pour que la société fonctionne, il faut pouvoir définir quelles sont les tâches qui doivent être effectuées, et comment repartir la force totale de production entre toutes ces tâches.

On peut voir la définition de ces tâches et leur répartition comme une autre tâche à accomplir. Cette tâche est donc la gestion de la société. C'est le point qui nous intéresse dans ce wiki.

Il y des besoins, il y a les moyens matériels et humains de les satisfaire?[modifier]

Besoins[modifier]

Les besoins d'une société sont la somme des besoins ou désir personnel de chaque individu, auxquels on peut ajouter le besoin de gestion de la société. La satisfaction de ces besoins, n'est plus forcément le but premier recherché par nos sociétés actuelles. En effet, le système actuellement utilisé semble plus rechercher le travail pour tous plutôt que la satisfaction des besoins. On peut se demander si cet objectif que nos sociétés se fixe comme fondamental, est vraiment le plus important, et si il doit vraiment prédominer sur la recherche de la satisfaction des besoins de tous. Car tout du moins, la satisfaction des besoins est la raison pour laquelle les individus adhèrent à la société.

L'industrie alimentaire permet à chaque individu de se nourrir et de nourrir sa famille, sans avoir besoin de devoir soi-même cultiver un champ et tuer ses animaux. L'industrie du textile fabrique des vêtements en grande quantité, on n'a donc pas besoin de les fabriquer nous même. On pourrait aussi parler de la poste par exemple qui nous permet d'envoyer des colis dans des endroit reculés sans pour autant avoir a se déplacer.

On pourrait diviser les besoins des individus en deux catégories. Les besoins dit primordiaux, comme se loger, manger, avoir accès à la santé, avoir de quoi ce vêtir...

Et en deuxième catégorie, des besoins moins importants (ou plus souvent des désirs), comme pouvoir posséder la toute dernière télévision à écran plasma de 130cm...

La satisfaction de ces besoins, ou désirs, peu être une “monnaie” d'échange de la société pour pousser les individus à travailler. Dans notre société, (tout du moins en France, et pour l'instant), il y a une petite recherche de privilégier la première catégorie sur la seconde, grâce à la sécurité sociale, aux aides au logement....

Mais, même en France, encore beaucoup de personnes se retrouvent sans logement et sans accès aux soins médicaux de base. Et dans un système encore plus libéral comme aux États-Unis, un nombre encore plus important de personnes (5% de la population, mais les chiffres sont pas vérifiés (ref : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-systeme-de-sante-americain-96525) n'ont pas accès aux soins.

La satisfaction des besoins de la première catégorie est le but premier des individus qui adhèrent à la société. Mais est-ce vraiment le but de nos société ?


Mesurer les besoins de la société est aussi un point important. En effet, la satisfaction de l'ensemble de ces besoins correspond à la force de production que les individus vont devoir fournir. Si la société fournit moins de travail que nécessaire, certain individu ne seront pas satisfait et donc cela va créer des mécontentements et déstabiliser la société. Et si elle en fourni plus,ce travail correspond à  produire pour rien, ce qui est dans nos sociétés satisfaisant économiquement, mais qui semble plus être une tare du système, plutôt qu'un avantage (on peut penser au problème de l'environnement ou encore au fait que passer sa vie à travailler, si cela n'a aucune utilité, n'est peut être pas très enrichissant...)


(ref : http://blog.rom1v.com/2011/02/dividende-universel-un-enjeu-majeur-de-societe/)



Moyens humains:[modifier]

On entend par moyen humain la force de travail que chaque individu peut fournir pour contribuer au bon fonctionnement de la société. Par exemple, un boulanger contribue en fabriquant du pain pour la population aux alentours. De la même manière, le juge apporte sa force de travail en condamnant les personnes qui n'ont pas respecté les lois de la société à laquelle ils appartiennent.

Toutefois, la force de travail que chaque individu peut apporter varie d'une personne à l'autre. En effet, tous le monde n'a pas la même formation, et donc n'a pas les mêmes compétences à mettre en commun (n'est pas pilote de ligne qui veut).

Un problème se pose donc : comment mesurer cette force de travail ?

comment elle est mesurée dans notre société.

En général, les individus donnent leur force de travail à la société contre une rémunération. Cette rémunération a pour but de satisfaire leurs besoins principaux et secondaires. Donc en enlevant toute considération économique, on peut considérer que chaque individus travaille contre la satisfaction de ses propres besoins.

On peut ajouter aussi tous les apports à la société sans recherche de récompense directe par l'individu, comme le bénévolat par exemple. (on peut penser au travail de beaucoup de contributeurs de l'open source par exemple). Il est important que la société puisse favoriser ce genre d'apport provenant des individus, mais il est important que pour autant elle ne s'appuie pas sur elle, car cela fragiliserait toute la société.

Moyens matériels:[modifier]

La société fonctionne en grande partie à l'aide d'un grand nombre d'objets matériels qui servent à produire d'autres objets (outil en tout genre), ou encore qui servent directement aux individus (une maison ou un terrain par exemple). Dans un grand nombre de cas, la satisfaction des besoins doit passer par les objets matériels, il faut donc prendre en compte à qui appartieneent ces objets, et dans quelles conditions ils vont être mis à la disposition de la société. Il faut donc pouvoir définir la notion de propriété. Dans une société où tout appartient à la société (une société communiste ?), on peut imaginer que pour la satisfaction de chaque besoin, la société mettra à disposition les objets nécessaires pour utiliser au mieux la force de travail de chacun et satisfaire au mieux chaque besoin. Mais ce système implique ou bien une grande confiance en la société et en le système, ou bien un risque pour chaque individu de perdre ce qu'il possède (rien empêche la société ou plutôt les personnes qui la gouvernent d'expulser des gens de leur maison pour construire une nouvelle usine à la place). La propriété individuelle permet une vision plus sécurisée de l'avenir pour chaque individu. Mais pour autant, une trop grande liberté dans la propriété peu aussi poser des problèmes. Si une entreprise, ou un groupe d'entreprise se mettait à posséder la plupart des habitations d'un pays par exemple, elles contrôleraient l'accès au logement d'un grand nombre de personne. Ces personnes seraient alors grandement désavantagées par rapport à ces entreprises. Ou de façon plus réaliste, on peut donner l'exemple du Brésil qui est un gros exportateur de céréales et qui a une population qui connaît la faim. La force de travail dans les champs est effectué localement, mais comme les terrains et le matériel appartient à de grandes multinationales, le produit des récoltes est avant tout exporté plutôt que mis à la disposition de la localité (même si des mesures contre ce problème sont actuellement prises dans ce pays).

Une mauvaise gestion de la propriété de chaque individu ou groupe d'individus (entreprises) peut mener à une grande instabilité de la société, car un certain groupe d'individus avec des intérêts propres qui ne coïncident pas forcement avec ceux de la société, peut contrôler la manière dont la force de travail des individus va satisfaire les besoins de chaque individu. Il en résultera fondamentalement des inégalités, voire même des corruptions (les personnes qui gouvernent la société seraient dans l'obligation de tenir compte de ces individus qui ont un contrôle sur chaque action).

Contre ce problème de centralisation des moyens matériels, on peut penser au mécanisme de concurrence, qui devrait permettre de stabiliser le système (on peut se demander si en pratique il a vraiment la fonction de régulateur du marché que certains lui prêtent).

Commentaire :
(Voir le Commentaire sur le commentaire sur notre système")
... De plus, la notion de proriété ne concerne pas que des objets ( exemple : propriété intellectuelle ...)

Commentaire sur notre système:[modifier]

L'avantage d'une vision directe avec les besoins d'une société et les moyens mis en œuvre pour les satisfaire est qu'on se libère de la complexité un peu inutile qu'apporte l'économie. En effet, si on analyse la crise que nous vivons en ce moment avec cette vision, on peut peut-être mieux comprendre et critiquer les moyens mis en œuvre par nos gouvernements actuels pour y remédier. Avant la crise, nous voyions un certain nombre de besoins individuels que nous voulions satisfaire, et une certaine force de travail collective que nous étions prêts à fournir. Maintenant, en plein cœur de la crise, nous pouvons considérer que les besoins de chaque individu n'ont pas beaucoup évolué et que chacun est toujours autant prêt à fournir sa force de travail que précédemment. Ainsi, avant la crise le système fonctionnait, et maintenant il ne fonctionne plus, pourtant les besoins et la force de production collective sont les mêmes.Donc le problème n'est pas dans la trop grande proportion de besoins, ou encore dans le manque de travail fourni par les individus, il est ou bien dans la gestion des moyens matériels, ou bien dans la gestion globale de la société (création monétaire, gouvernement). Pourtant, les solutions qui sont apportées à cette crise sont ou des coupes dans les budgets, ce qui revient à diminuer la satisfaction des besoins de chaque individu, ou une augmentation du travail (on peut penser par exemple aux réformes des retraites en France). Ces actions peuvent donc n'être que temporaires pour un problème qui pourra revenir voir empirer. Sans compter sur les conséquences sociales de ce genre de mesures.

Commentaire sur ce commentaire :
Selon Wikipédia, « l'économie est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services ».
Un point de vue raisonnant plutôt en termes de 'besoin' et de 'moyens mis en oeuvre' pourrait être plus large s'il ne restait pas limité aux considérations matérielles ... ou, en tout cas, si, au minimum, il élargissait ses considérations matérielles à la plus grande échelle possible. Du genre : prendre en considération le fait que les ressources matérielles de notre planète sont limitées ... Cette considération pourrait passablement transformer le sens que nous donnons dans la vie courante aux mots "besoins" , ou "moyens mis en oeuvre" , ou même "crise" , "travail", "actions temporaires" ...

Pour définir le but de la société et permettre les échanges: l'argent[modifier]

Comment le créer.

Doit servir de canal pour amener les moyens vers les besoins/apporte le moyen de satisfaire les besoins.

(comment ça ce passe avec notre système actuel)

Différents systèmes alternatifs :[modifier]

On peux parler de la dividende universelle

http://blog.rom1v.com/2011/02/dividende-universel-un-enjeu-majeur-de-societe/

D'autres exemples ...

Rapport des individus entre eux[modifier]

(rapport employé employeur, rapport commerçant client...)


Rapport employeur employé[modifier]

(à quel point il doit être encadré par la société)

trop encadré: plus de liberté individuelle, enlisement administrative (on fait plus rien)

pas assez: abus


Rapport client commerçant[modifier]

...

Rapport d'échange mutuel[modifier]

...

Loi : Droits, Devoirs et Interdits[modifier]

Qui décide de ces lois ?[modifier]

(avec description actuelle à chaque fois) ...

Qui les applique (l'exécutif et le judiciaire) ? ...

Politique globale (rapport de la société vers les individus)[modifier]

...

Les remarques[modifier]

  1. Pourriez-vous mettre cette définition dans la page ad hoc société ?

les passages soulignés[modifier]

Les notes et références[modifier]