Méthode de rédaction collaborative auto-régulée

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher

Flag of United Kingdom.svg

Introduction[modifier]

Pour que des personnes dispersées et étrangères les unes aux autres puissent contribuer chacune à l'écriture d'un texte commun par internet sans faire appel à une quelconque autorité supérieure (modérateur, administrateur, médiateur ou autre arbitre) il est nécessaire de disposer de critères permettant à quiconque de décider en toute objectivité si une modification du texte doit être acceptée, ré-écrite ou refusée.

Comment construire des critères permettant de rédiger collectivement un texte ?[modifier]

Il est important que ces critères soient objectifs et rédigés avec une grande précision, pour que les conditions suivantes soient satisfaites :

  1. la collectivité s'accorde sur le contenu de ces critères.
    • cela implique que la rédaction des propriétés que le texte devra posséder suive la règle suivante :
      1. les énoncés des propriétés sont non-ambigus, précis et simples pour n'avoir qu'une interprétation possible, ils sont aussi non-contradictoires.
      2. l'anonymat des rédacteurs est fortement conseillé pour éviter toute introduction de subjectivité et garantir la rationalité de l'argumentation.
  2. les jugements qu'ils vont permettre d'effectuer sur une contribution au texte commun doit être acceptée sans difficulté par tout contributeur raisonnable.
    • cela implique que les critères se réduisent à décrire les propriétés que la collectivité veut que le futur texte commun possède. Une façon simple d'y parvenir est d'énoncer chaque propriété sous forme d'assertion (énoncé vrai).

Par exemple, voici les premières propriétés du texte sur la rédaction collaborative auto-régulée voulues pas la collectivité Willforge :

propriété 1 : La rédaction collaborative auto-régulée d'un texte est ouverte à tous les internautes.
propriété 2 : La définition du contenu d'un futur texte précède sa rédaction.
propriété 3 : Le contenu du futur texte est défini par la liste des propriétés auxquelles il devra satisfaire.
propriété 4 : Chaque propriété est énoncée sous forme d'une assertion (comme c'est le cas de ce texte-ci).
etc....

La rédaction collective des propriétés du texte[modifier]

  • Chacun exprime ce qu'il veut que le texte contienne et comment, en rédigeant une ou plusieurs assertions suivant la règle de rédaction définie plus haut.
  • La version initiale des propriétés s'enrichit ainsi jusqu'à ce que quelqu'un propose une propriété en contradiction avec au moins une des propriétés existantes, la version initiale donne alors naissance à deux versions indépendantes.
  • Ainsi, au cours du temps, des motivations toujours claires et objectives vont conduire à la naissance d'un certain nombre de versions.
  • Il pourra aussi arriver que deux versions après avoir évolué indépendamment puissent fusionner, après que certaines propriétés aient été enlevées.
  • En général, après un certain temps il est probable que demeureront plusieurs versions fondées sur des propriétés contradictoires pour le même (futur) texte. S'il est nécessaire qu'un seul texte soit adopté (une Charte, une Constitution, une Loi) alors il faudra décider collectivement d'un moyen de choisir entre ces différentes versions (vote, tirage au sort ...)

Il faut remarquer que cette méthode procède d'une manière opposée à ce qui se passe sur internet habituellement où chacun propose son texte et où une synthèse doit être ensuite effectuée par des rédacteurs arbitrairement choisis sans que jamais la volonté commune sous-jacente ne soit exprimée.

Il faut également remarquer que le contenu des propriétés est arbitraire : il exprime sans ambiguïté une volonté cohérente. C'est la seule partie subjective de la méthode.

La rédaction collective du texte[modifier]

Après que la collectivité ait adopté les propriétés du futur texte élaborées par un certain groupe de travail, la rédaction proprement dite pourra être effectuée par qui que ce soit, même par des personnes qui avaient des positions opposées à celles de ce groupe.

En effet, la seule condition exigée pour qu'une intervention sur le texte soit acceptée est qu'elle soit rigoureusement conforme [1]aux propriétés du texte.

La collectivité a alors la garantie que le texte qui résultera des diverses contributions n'aura ni besoin d'un modérateur (chaque internaute est un modérateur) ni besoin d'un travail de synthèse pour exprimer la volonté commune contenue dans les propriétés.

Wiki ou outil internet ad hoc[modifier]

Selon la taille de la communauté on utilisera un simple Wiki (communauté de petite taille) ou un outil informatique ad hoc utilisant des régulateurs tirés au sort et un système de gestion de version non-local (grande taille) comme décrit ici

Réalisations concrètes en cours[modifier]



Notes

  1. Par rigoureusement conforme nous signifions qu'il faudra prouver que la modification du texte est conforme à ses propriétés. Ceci est toujours possible car les propriétés sont des assertions non contradictoires et que s'il manque des propriétés pour juger une partie du texte, on pourra toujours en ajouter à la liste suivant le protocole décrit.

---