Intérêt général

De Willforge
Ceci est la version courante de cette page en date du 20 mars 2019 à 18:21 et modifiée en dernier par Houtisse (discussion | contributions). Ceci est un lien permanent vers cette version.

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
_ _

urlcourte :
http://www.willforge.fr/InteretGeneral

les sous-pages[modifier]

définition[modifier]

  1. l'intérêt général est l'objet de la volonté générale
  2. Arbre-intérêt-général

Bibliographie[modifier]

Conseil d'Etat[modifier]

Wikipédia[modifier]

Mozi[modifier]

  • Mozi 墨子 est un philosophe chinois qui vécut de 479 à 392 av. J.-C. pendant les périodes des Printemps et des Automnes et des Royaumes combattants.

Il commencera par adhérer au confucianisme avant de s'en démarquer significativement et de créer sa propre école de pensée (moïsme) dont les thèses se révèleront être une remise en cause à la fois des enseignements confucianiste et taoïste. Loin de se borner à la seule recherche doctrinale, cette école va s'organiser au cours des IVe et IIIe siècles en un mouvement militaro-religieux, composé de redresseurs de torts et d'ardents défenseurs de la paix par la création de brigades initiées aux arts martiaux, ayant uniquement un but d'interposition. On peut aussi remarquer un antimilitarisme aigu dans son discours certainement lié à la situation de la Chine à ce moment de son histoire (Royaumes combattants).

« Le plus glorieux des conquérants responsable de quantité de morts n'est qu'un meurtrier incomparablement plus criminel que l'assassin d'un seul homme. »

Le seul critère sur la base duquel doit finalement être jugée une doctrine est le bien qu'elle apporte au peuple.

L'utilitarisme moïste poussé à l'extrême mènera à la remise en cause du principe même de plaisir : agir c'est agir dans un but déterminé. Dans ce cadre, les activités artistiques telle que la musique sont problématiques puisqu'elles trouvent en elles-mêmes leur propre justification.

La Toupie[modifier]

En France, l'intérêt général n'a pas de réelle valeur constitutionnelle. C'est une notion floue et mal définie. Il est néanmoins le fondement du droit public qui en définit le cadre et notamment ses corollaires comme l'utilité publique, l'ordre public, le domaine public, les services publics... L'action administrative trouve sa justification et sa finalité dans la recherche de l'intérêt général et s'exerce dans le respect de celui-ci et sous le contrôle de la justice.