Est-ce que le vote est démocratique ?

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher

Définition[modifier]

Cf [1]

Importance du critère d'élection d'une option[modifier]

Le choix est effectué lorsque le nombre de votes pour une des options proposées satisfait un critère d'élection donné, généralement le dépassement d'un certain seuil.<br\> Exemples :<br\>

Suffrage majoritaire (le critère d’élection est le dépassement strict du taux de 50% des suffrages exprimés).
Suffrage à l'unanimité (le critère d’élection est 100% des suffrages exprimés).
Élection de l'option ayant récolté le plus de suffrages.

Le seuil d'élection est un paramètre permettant de régler :

La facilité de prise du choix .
L'unanimité sur le choix.

Plus le seuil est bas, plus l'élection est facilitée, au détriment du nombre de personnes satisfaites.<br\> Plus le seuil est haut, plus l'élection a de chances de ne pas pouvoir se faire, sauf travail sur un consensus et éventuellement de nouvelles options plus partagées, mais en cas de prise de choix, plus de personnes seront satisfaites.<br\> L'aspect démocratique du vote sera donc renforcé si :

Le seuil est élevé.
Le travail en amont de génération des options proposées est démocratique, pour faciliter l'adhésion des votants et le dépassement du seuil, c'est à dire le choix opéré.

Non prise en compte du vote blanc[modifier]

A faire.

Application effective du choix pris[modifier]

L'aspect démocratique du vote peut être aussi influencé par :

L'application effective ou non du choix pris (promesse électoral tenue).
La possibilité ou non d'interactions démocratiques tout au long de l'application du choix.

Formulation des options[modifier]

La formulation des options a aussi son importance pour l'aspect démocratique.<br\> Exemple d'options posant problème :

Des options décrites de manière vague ou très larges.
Des options faisant principalement appel à des sentiments et des émotions.
L'absence de choix autre

Qualité de l'exécutant du choix[modifier]

Pour assurer correctement la réalisation du choix, l'exécutant doit avoir :

Un équilibre psychologique correct, pour être rationnel.
Une éthique correcte, pour ne pas abuser du pouvoir qui lui est conféré (utilisation pour intérêt personnel ou croisé, népotisme).
Une capacité d'écoute, pour opérer des ajustements et adapter la mise en pratique, conformément aux remarques des citoyens.

Qualité du votant et du vote[modifier]

La qualité des votes peut être altérée par :

L'absence d'effort du votant consacré à appréhender l'importance et les implications de son vote.
Le défaut d'éducation à la vie démocratique active (défaut du système éducatif, de l'éducation parentale, formatage de la pensée).
La difficulté d'accès aux informations pertinentes en rapport avec l'élection (données détaillées, statistiques fiables et représentatives, panel d'idées et d'opinions larges).
L'influence des médias (répétition de "vérités", sélection orientée des informations et des données, monopolisation du "temps d'antenne", choix "orienté" des experts et des témoignages).

Surveillance de l'aspect démocratique d'une élection[modifier]

Certains signaux peuvent alerter, comme :

L'absence de débat sur la génération des options.
La mise en avant d'une personne sur un programme.
L'absence d'options balayant le spectre des possibilités moralement acceptables.
Des scores de suffrages proches de l'unanimité, notamment dans des contextes reconnus comme peu démocratiques.
Le niveau des échanges pré-électoraux.