Constitution/Constitution du 23 juillet 2008 Critique

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher

but de cette page[modifier]

Il s'agit de pointer les critiques les plus évidentes de la Constitution de 2008 au regard des critères formulés dans cette page

Critères[modifier]

Si la constitution est bien rédigée les assertions, écrites en français, qui la constituent sont

  • non ambigües
  • non redondantes
  • cohérentes

Article I a[modifier]

  • La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

sera traduit par les quatre assertion-formalisées :

  • A : (La France) (est) (une République indivisible)
  • B : (La France) (est) (une République laïque)
  • C : (La France) (est) (une République démocratique)
  • D : (La France) (est) (une République sociale)

On aura : Article I a = A et B et C et D

Critique ambiguïté 
aucun des quatre termes n'est défini.
République indivisible 
République laïque 
République démocratique 
République sociale 

En particulier les adjectifs démocratique et sociale.

Article III a[modifier]

  • La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

sera traduit par les trois assertion-formalisées :

  • A : (Le peuple) (possède la souveraineté nationale).
  • B : (les représentants du peuple) (exerce la souveraineté nationale).
  • C : (Le peuple) (exerce (par le référendum) la souveraineté nationale) ).
Critique ambiguïté 
aucun des quatre termes n'est défini.
peuple 
souveraineté nationale 
posséder la souveraineté nationale 
exercer la souveraineté nationale 
Critique contradiction 
  • A et B semblent contradictoires.
  • le et est un ou