Remue-méninges : techniques et stratégies de recherche de consensus

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher

But informel de ce texte[modifier]

Remue-méninges collectif à propos des techniques de recherche de consensus.

Il s'agit 
  1. de faire le point sur les techniques de recherche de consensus actuellement utilisées
  2. ... et d'en imaginer d'autres
  3. ... en remettant en cause le couplage entre mesures de la volonté générale et contraintes conséquentes imposées aux décideurs politiques ( exemple : le résultat d'un référendum est censé être contraignant pour les élus, alors que le résultat d'un sondage n'a que valeur consultative ).
  4. ... et en rappelant les résultats théoriques qui nous paraissent les plus essentiels
  5. ... pour préparer l'élaboration d'un cahier des charges collaboratif pour un nouveau processus (complémentaire aux systèmes officiels français actuels) de recherche de consensus démocratique.

But formalisé de ce texte[modifier]

  1. répertorier les techniques ou stratégies de recherche de consensus actuellement utilisées (plus ou moins consciemment) dans notre pays;
    et établir, pour chacune de ces techniques, une appréciation des aspects positifs ou négatifs relativement à l'intérêt général.
  2. constituer collaborativement ici une liste de suggestions (plus ou moins développées) pour de nouveaux services de recherche de consensus
  3. rappeler les résultats théoriques qui nous paraissent les plus essentiels
  4. soumettre ici à évaluation de consensus (par une technique à convenir) la ou les suggestions à approfondir en priorité

Texte[modifier]

C'est sans doute parce que notre technique actuelle des urnes est excessivement rudimentaire et archaïque qu'on a trop tendance à perdre conscience que c'est une technique ... et que, puisque c'est une technique, elle est perfectible.
Le mot «technique» [1] ne doit donner lieu à aucun mépris ni méprise: la qualité des techniques est certainement liée à la qualité d'une culture humaine; de plus, quand la complexité des sociétés humaines s'accroît, ce n'est sans doute pas un hasard si la qualité des techniques s'affine.
En revanche, pourquoi refuser en retour d'envisager que l'équilibre des structures institutionnelles pourrait dépendre quasi philosophiquement de la qualité des techniques sur lesquelles elles reposent : osons ce débat !

  1. voir L'homme au coeur de la technique

Recensement des techniques ou stratégies de recherche de consensus actuellement utilisées[modifier]

Techniques :

  • sondages;
  • pétitions
  • débats publics
  • scrutins: -votes -référendums; délégations: -à des représentants, -à des élites, - selon un principe de collégialité ;
  • vote à main levée :
    [voir les critiques de Wikipédia ]
  • organismes de normalisation officielle - avec contraintes officielles (prise en compte des normes de fait - contraintes du marché )


    Annexe = attributs/défauts/avantages liés à ces techniques :
    • confidentialité ou secret ou discrétion ou protection contre influences et intimidation
    • degré de liberté d'expression accordé à chacun
    • prise en compte des connaissances, compétences ou motivations particulières à chaque individu
    • caractère officiel , officieux ou juste informatif du processus ou de ses résultats ?
    • valeur consultative, informative ou plutôt contraignante des résultats pour le pouvoir en exercice ?
    • synchronisme ou asynchronisme des instants où les individus sont consultés
    • durée de consultation des individus / temps autorisé avant chaque choix
    • réactivité possible ou permise ? (temps de réaction entre l'apparition d'un problème ou d'un questionnement, le moment où le peuple est prévenu ou consulté, et le moment où l'expression du peuple peut être prise en compte dans l'exercice du pouvoir)
    • possibilité de proposer laissée à chaque individu ?
    • possibilité de choisir laissée à chaque individu sur quelle partie des choses publiques ?
    • liberté pour chacun de choisir les instants où on informe de ses choix ou propositions ?
    • protection de l'indépendance de décision ? perméabilité aux manipulations d'opinion ? à la pression de brigues politiques ou idéologiques ?
    • possibilité - efficacité des contrôles ?
    • degré de confiance consensuel pour chaque technique ou chaque processus de consultation citoyenne
    • ...

Stratégies :

  • acceptation de la 'loi du marché' :
    cette acceptation équivaut à un consensus en faveur des gagnants de ce qu'on appelle "la loi de l'offre et de la demande".
  • guerres :-qui soudent un peuple contre un ennemi commun;
    La guerre risque d'être parfois consciemment ou non recherchée (collectivement ou suite à une stratégie politicienne) en vue de raffermir ou consolider artificiellement la cohésion sociale d'un peuple et, partant, les consensus déjà établis.
  • défis, exploits collectifs : qui soudent un peuple dans l'effort commun - exemples : pyramides d'Egypte / conquête spatiale ;
    ...
  • rétention d'informations ou brouillage des priorités et de l'information, confusionnisme entretenu en vue de consensus par l'ignorance et le laxisme ;
  • ...

Résultats théoriques essentiels[modifier]

Théorème du jury de Condorcet[modifier]

Rappel :

    Le théorème du jury de Condorcet apparaît comme une confirmation mathématique impressionnante de l'intelligence du groupe dans les décisions démocratiques. Cependant, il repose sur cinq conditions :
      • les membres du groupe doivent prendre leur décision indépendamment ;
      • ils doivent être objectifs ;
      • ils doivent répondre à la même question ;
      • ils doivent être suffisamment bien informés pour pouvoir prendre la bonne décision avec une probabilité supérieure à 50 pour cent ;
      • et enfin, il doit exister une bonne réponse.

Remarque : peut-on dire que le choix d'un candidat , quel qu'il soit, puisse être La bonne réponse à un problème ?


Paradoxes du scrutin[modifier]

Critères de systèmes de vote

Concernant "paradoxes de vote" ou "vote par assentiment" =>http://personal.lse.ac.uk/blanchen/research/Paradoxes_de_vote_en_France_...

    ... « il n’existe pas de mode de scrutin parfait pour une société démocratique. » ...


Pistes pour inventer collaborativement de nouvelles techniques[modifier]

  • services informatiques reconnus d'utilité publique :
    services d'aide à l'élaboration collaborative de textes ou documents (wikis)
  • mesures d'audience auto-contrôlées :
    En imaginant un site web dont les administrateurs (au moins trois) seraient régulièrement tirés au sort parmi tous ses inscrits, on pourrait peut-être accorder une certaine confiance à des compteurs d'audience associés à certaines pages ou textes ...
  • sondages auto-contrôlés:
    dont les questions seraient élaborées par wiki; et dont les participants seraient choisis et contrôlés par un comité tiré au sort selon un procédé prédéterminé en toute transparence par un maximum de citoyens ...
  • combinaison de tirage au sort et de scrutin : le tirage au sort limitant d'abord fortement le nombre de candidats (ou de propositions/doléances) à départager par scrutin
  • compromis entre sondage, scrutin et évaluations de l'audience, bénéficiant d'une confiance 'statistique' : avec contrôles incomplets des votants ...
  • présidentielles à 3 tours (avec un premier tour, officiel pour tous, pour remplacer les 'primaires' des partis ...)
  • cahiers de doléances/proposition permanents et temps-réel :
  • techniques favorisant une prise de conscience des dangers et des intérêts communs ...
  • tirage au sort au cas par cas de la technique de consensus à appliquer,
  • http://forcedard.byethost22.com/file/projets/outilIdealDardCitoyen.html ....
  • ...

La bibliographie[modifier]


le canevas de cette page a été crée par {{subst:page de texte}}